AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Futur forum ♣ Je suis la perfection imparfaite !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


F O N D A T R I C E

Identity


Messages : 303
Inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Futur forum ♣ Je suis la perfection imparfaite !   Dim 24 Avr - 15:53


« Nous ne pouvons pas la garder, nous sommes obligés de l'abandonner, elle sera adoptée et elle aura une belle vie ! »
« Mademoiselle Eastwood, vous êtes enceinte de quatre mois ! » Un choc et encore dire un choc était faible, très faible... Alina Eastwood vient d'une famille nombreuse, quatre frères et deux soeurs, son père venait d'être mis au chômage et sa mère faisait des petits ménages à droite et à gauche, rien d'extraordinaire ! Alina venait d'avoir dix-sept ans, lors d'une soirée elle avait trop bu, elle a même été droguée, elle a couché avec le premier mec venu, le seul problème elle était enceinte à présent et la date limite pour avorter est dépassé. « Enceinte ? Mais que vais-je faire ? » Elle était complètement paniquée, sa mère qui se tenait assise à côté d'elle, ne put s'empêcher de laisser couler quelques larmes. « Dès que vous aurez accouché, vous pourrez faire adopter le bébé. » Un choix difficile, mais pour Alina il s'avérait que ce n'était que la seule solution possible. Le médecin avait dit le bébé, mauvais diagnostic, car en réalité il y avait deux bébés, deux belles filles. « Je ferai adopter le bébé, avec ma famille nous ne pouvons pas le garder, nous sommes obligés de l'abandonner, le bébé sera adopté et il aura une belle vie ! » Les mois passèrent, elle a cherché qui aurait pu être le père, mais elle n'a pas réussi à trouver, elle se contentait de rester enfermée dans sa chambre, elle ne sortait que pour manger, les cours ne l'intéressaient plus, sa vie basculait de plus en plus, elle hésitait sur son choix, garder le bébé ou ne pas le garder, plus les jours avançaient plus elle avait envie de le garder, mais elle n'avait pas assez d'argent, aucun moyen... Au bout du sixième mois, qu'elle a appris qu'elle était enceinte de deux bébés, deux filles. Le neuvième mois arriva rapidement, elle leur donna naissance, décidant tout de même de choisir les prénoms, Elwenn et Néöliya. C'est le 14 février 1990, dans la chambre 255 de l'un des hôpitaux de Conway en Caroline du Sud, qu'Alina se sépara de ses deux petites filles qu'elle venait de mettre au monde quelques minutes auparavant. Elwenn et Néöliya ont donc été placées dans un orphelinat où des familles viendront les adopter quelques jours plus tard...
« Monsieur, Madame Anderson, voici Néöliya, la petite fille que vous attendiez temps ! » Une dame de l'orphelinat tenait dans ses bras la petite Néöliya ayant tout juste deux semaines, les Anderson dévisageaient la petite fille. Madame Anderson s'empressa de la prendre avec délicatesse dans ses bras, la berçant doucement. « Vous pouvez changer le prénom si vous le désirez ! » Et oui même si Alina Eastwood avait désiré l'appeler Néöliya, les Anderson pouvaient changer le prénom. « Alors elle s'appellera Maïdy Néöliya Anderson ! » Ils étaient riches, Monsieur Anderson était un grand businessman et Madame Anderson était une ancienne mannequin. Une vie parfaite alors ?! Néöliya, oh pardon Maïdy avait une chambre de princesse, des ours en peluche dans tous les recoins, un mur avec son prénom écrit en grand, des murs roses, un immense tableau où des photos pourraient être accrochées, un immense miroir au plafond, des jouets hors de prix et certains n'auront pas d'utilités malheureusement... Une armoire immense regroupant des tonnes de petites robes, chaussures. Maïdy a commencé à grandir ne se doutant pas qu'elle avait été adoptée, les Anderson ne comptaient pas lui dire en plus, elle était heureuse, tout ce qu'elle voulait ses parents lui donnaient avec grand plaisir. Elle est rentrée ensuite à l'école, une petite fille parfaite, très intelligente ! Enfin ce n'est pas tout ce qu'elle faisait, dès qu'elle a eu cinq ans, sa mère a décidé de l'emmener dans un club de tennis, oui elle voulait faire de sa fille une championne de tennis. Maïdy a rapidement aimé le tennis, elle faisait tout pour être la meilleure, mais surtout pour faire plaisir à ses parents.



« Quand on a le malheur de toucher une seule fois à cette substance, on en devient accroc jusqu'à l'overdose. »
« Vas-y ma chérie, tu peux gagner cette compétition, tu es la meilleure, les Anderson sont les meilleurs, ne l'oublies pas ! Tu ne veux pas faire honte à ta famille tout de même. » Regardant Maïdy dans les yeux, Madame Anderson voulait absolument que sa fille gagne. Comme à son habitude Maïdy a tout fait pour gagner et évidemment elle a gagné. En récompense ses parents se sont contentés d'un sourire et d'un petit billet, une sorte de façon de lui dire : je t'aime. Ayant maintenant une douzaine d'année, Maïdy était toujours la petite élève brillante. Elle avait son meilleur ami qui était toujours là pour elle, Matthew, elle craquait pour lui, mais malgré cela elle ne se voyait pas l'embrasser et en faire son prince charmant. Puis elle a continué à grandir ayant quatorze ans, une année qui a tout changé pour elle, ses parents étaient partis pour un après-midi, c'était sa grand-mère qui devait la garder, sauf que sa grand-mère a fini par s'endormir. Maïdy, une enfant tellement curieuse, n'avait qu'une envie rentrer dans le bureau de son père, elle n'avait jamais le droit d'entrer. Elle est entrée, elle a commencé par faire le tour, puis elle a commencé à s'asseoir sur la chaise en cuir de son père et elle a ouvert les différents tiroirs, puis elle a découvert un dossier : Maïdy adoption. Elle prenait aussitôt le dossier, commençant à feuilleter découvrant ainsi que son vrai prénom était en réalité Néöliya, qu'elle avait donc été adoptée, qu'elle était née à Conway en Caroline du sud. Ses parents rentrèrent plus tôt que prévu, ils découvrirent Maïdy le dossier dans les mains, elle leva la tête du dossier, les yeux pleins de larmes : « Vous m'avez adopté, mais... » Son père se rapprocha d'elle, lui arrachant le dossier des mains avant de lui coller une gifle. « On t'avait dit de ne jamais entrer dans ce bureau. » Se tenant la joue elle se leva, passant devant sa mère lui envoyant un regard noir avant de partir dans sa chambre s'enfermer.
Maïdy a décidé de ne plus parler à ses parents, malgré les fois où sa mère tentait de lui parler, s'excuser. Maïdy continuait tout de même le tennis, à être aussi la petite fille sérieuse en cours. Sauf que son meilleur ami grandissait aussi, devenant de moins en moins le petit adolescent calme, il a commencé à se mettre à fumer, se rendre à des fêtes. Il a commencé à faire fumer Maïdy et elle a accepté, elle avait envie de changer, elle en avait marre d'être la petite fille renfermée. Puis avec son meilleur ami ils ont avancé d'un pas en goûtant à la drogue. Maïdy changeait vraiment, son style vestimentaire aussi, son caractère, une fois son père l'a engueulé : « Maïdy tu sens la cigarette et l'alcool, tu nous dois des explications ! » Maïdy s'est contentée tout d'abord de rire puis elle s'est prise une gifle alors elle a commencé à élever la voix pour dire : « Petit un, je m'appelle Néöliya et pas Maïdy, Maïdy est votre invention ! Et petit deux vous n'êtes rien pour moi alors je n'ai pas d'explications à donner. » Ses parents restèrent sans voix, elle fit un sourire amusé, partant en claquant la porte d'entrée. Sauf que ce soir-là elle n'est pas rentrée, décidant de rester à une soirée, elle a forcé sur l'alcool et la drogue, elle a fait une overdose importante, transportée en urgence à l'hôpital. Ses parents ont dû venir, quand elle s'est réveillée le lendemain ses parents se tenaient face à elle et son père a commencé à élever la voix « Maïdy les règles vont changer ! » Oh oui il ne fallait pas compter que son père allait lui demander s'il allait bien, sa mère ne s'emmêla pas à la conversation restant à l'écart comme à son habitude. « Rien ne changera cher père, je vais seulement m'émanciper et vivre librement ! » Maïdy retenu donc une chose dans cette histoire c'est : « Quand on a le malheur de toucher une seule fois à cette substance, on en devient accroc jusqu'à l'overdose. », mais ce n'est pas pour ça qu'elle s'est décidée d'arrêter, de plus elle décida de se faire appeler Néöliya et plus Maïdy.


« On peut commettre l'irréparable, surtout quand l'un de nos proches finit par mourir de cette erreur. »
Néöliya finit par s'émanciper, ses parents étant forcés de signer les papiers, Néöliya voyait que cela faisait du mal à sa mère, mais elle préférait continuer les démarches. Elle a fini par aller vivre chez son meilleur ami qui avait un petit appartement que sa mère lui avait offert. Néöliya n'avait à présent plus rien, ses parents ne lui versant donc plus d'argent, elle devait se débrouiller, elle avait dix-huit ans, mais avant de partir de chez elle, elle a tout de même fait les moindres recoins de la maison pour ramasser les petits billets qui traînaient, elle voulut voler le dossier de son adoption, qu'elle n'avait jamais réussi à lire entièrement, mais elle ne put pas, le bureau étant fermé. Néöliya a continué d'aller en cours, mais elle a arrêté le tennis. Savant ce qu'elle voulait faire comme métier elle commença à faire des petits stages de journalisme et photographie.
Puis il y a eu ce fameux jour où son meilleur ami est rentré et lui a dit : « J'ai un pote, il va braquer une banque, il m'a demandé si ça me tentait j'ai dit oui, ça va nous rapporter gros, c'est un expert ce mec en plus ! Ça te tente ma belle ? » Braquer une banque ?! Ce n'est pas un peu risqué comme affaire ? A dix-neuf ans braquer une banque, oui Néöliya a fini par accepter la proposition. Néöliya devait se contenter d'entrer dans la banque et faire le guet. Mais rien ne se passa comme prévu, enfin si, ils ont eu l'argent, mais la police a débarqué, des coups de feu ont été tirés, le meilleur ami de Néöliya s'est reçu une balle, il est mort sur le coup, Néöliya et l'ami de son meilleur ami sont partis en courant, ils s'en sont sortis, Néöliya a eu sa part d'argent. Elle a été contrainte de quitter l'appartement ainsi que la ville, heureusement personne ne savait qu'elle vivait dans cet appartement.
Néöliya ne faisait que de se répéter une phrase en tête : J'ai commis l'irréparable, j'ai perdu mon meilleur ami, je suis fichue ! Elle le considérait comme un frère, elle n'arrivait pas à se remettre de sa mort, elle qui avait réussi à se calmer avec la drogue a fini par replonger, l'argent qu'elle avait eu, elle ne s'en servait presque pas, elle n'avait pas d'appartement, elle dormait par ci par là. Elle a tout de même eu son diplôme pour être journaliste, mais aussi photographe. Étant engagée dans un petit journal, elle écrivait de très bons articles, elle décidait de ne pas toucher à l'argent qu'elle avait eu grâce au braquage de la banque, elle le gardait dans un coin. Elle aurait pu s'acheter, une magnifique voiture, une villa, mais elle préférait garder ceci pour plus tard. S'installant dans une petite ville, elle travaillait, aller dans des soirées, mais un soir elle a rencontré un homme dans l'une des soirées. Liam, l'homme au physique parfait, ils ont commencé à sympathiser, ils ont fini la soirée dans le même lit, puis ils ont continué à se revoir, des sentiments se sont créés, sauf que Néöliya restait distante, l'amour lui a toujours fait peur, de plus durant son adolescence elle avait eu une déception amoureuse importante. Mais Liam a réussi à mettre en confiance la jeune Néöliya. Liam Antonelli étant un homme intelligent, riche et faisant des études de droit, décida d'inviter Néöliya à venir loger chez lui. Certes il vivait encore dans la maison de ses parents, mais étant une maison très grande. Tout commençait à mieux aller pour Néöliya, mais devait-elle lui dire pour la mallette qu'elle avait rempli de billets ? Elle a tenté plusieurs fois de lui dire, puis un soir, alors qu'il venait de passer une petite soirée sympathique, Néöliya a été cherchée la mallette et elle l'a ouverte. « Dans cette mallette il y a 727 000 dollars ! » « Mais... comment tu as eu cet argent ? » « Mon banquier m'aime bien ! Non franchement, je ne peux pas te le dire, mais cet argent m'appartient ! » Elle referma la mallette qu'elle rangea aussitôt dans la cachette qu'elle avait trouvé en arrivant chez Liam. Elle n'accorde pas rapidement sa confiance et elle ne faisait pas assez confiance à Liam pour lui avouer.



« Tu sais très bien que je t'aime, je t'aimerai toute ma vie, car tu n'es pas qu'une simple personne à mes yeux. »
Puis Liam a fini par déménager de chez ses parents, décidant de vivre tranquillement avec Néöliya, ils n'ont pas reparlé de la fameuse mallette, ou plutôt Néöliya tentait d'éviter le sujet. Puis il y a eu ce fameux matin où Liam lui a dit de le rejoindre au parc, alors Néöliya avait enfilé les premiers vêtements qui lui venaient sous la main, elle a retrouvé Liam au parc, il s'est agenouillé devant elle : « Veux-tu m'épouser ? » L'épouser ?! Une grande nouvelle, Néöliya resta un instant sans voix cherchant quoi répondre et au lieu d'une réponse elle lui dit : « En 2009, j'ai braqué une banque avec mon meilleur ami et l'un de ses amis, durant ce braquage mon meilleur ami a été tué par la police. » Là vous vous demandez comment Liam a réagi ! Il dévisagea Néöliya puis il partit du parc, Néöliya cria son prénom, mais il ne prenait même pas la peine de se retourner. A t-elle tout foutu en l'air dans sa vie amoureuse ? Peut-être... Elle est rentrée chez eux, Liam se tenait devant la mallette à côté de cette mallette il y avait le petit coffret où il y avait la bague qu'il avait montré au parc le matin même à Néöliya. « J'étais jeune à l'époque je venais de m'émanciper, je me droguais, j'étais perdue, mon meilleur ami avait besoin de moi pour ce braquage alors j'ai accepté ! » Il se retourna dévisageant Néöliya, il se rapprocha d'elle, la prenant dans ses bras « Tu sais très bien que je t'aime, je t'aimerai toute ma vie, car tu n'es pas qu'une simple personne à mes yeux. » Néöliya le regarda avec un grand sourire, déposant ses lèvres sur les siennes. « Je t'aime ! Et oui je le veux, je veux être ta femme, vivre avec toi toute ma vie. »
Ils se sont donc mariés, elle est devenue Madame Antonelli, Néöliya est toujours autant heureuse avec Liam, quant à l'argent de la mallette Néöliya l'a toujours et elle n'a toujours rien dépensé, car elle n'en a toujours pas besoin. Oui Liam étant riche, elle ayant son travail de journaliste. Mais elle compte le dépenser bientôt, ils viennent d'emménager à Wealth city et Néöliya compte s'offrir tout ce don elle rêve. Mais Liam ne sait pas une chose sur sa jeune femme, elle continue encore de se droguer quand elle se rend à des soirées et que Liam n'est pas à ses côtés. Sauf que celle-ci va devoir arrêter rapidement ses bêtises, car elle est enceinte. Une nouvelle qui va sans doute réjouir Liam étant donné qu'il veut être père, mais pour Néöliya cette nouvelle va être difficile à digérer, oh non pas pour le fait qu'lele va devoir arrêter de se droguer, ceci n'est qu'un léger problème. Mais son problème c'est qu'elle a peur de devenir mère, son enfance a été trop compliquée et elle ne veut absolument pas que cela se reproduise, c'est pour ça qu'elle ne voulait pas avoir d'enfant, ce qui par le passé avait déjà créé des disputes entre Liam et elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxicglam.forumactif.org
avatar


F O N D A T R I C E

Identity


Messages : 303
Inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Futur forum ♣ Je suis la perfection imparfaite !   Jeu 28 Avr - 11:31


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxicglam.forumactif.org
 

Futur forum ♣ Je suis la perfection imparfaite !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
toxic glam ♥ :: Les forums :: Les présentations-