AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 présentation nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


F O N D A T R I C E

Identity


Messages : 303
Inscription : 06/09/2010

MessageSujet: présentation nouvelle   Ven 9 Mar - 16:56

« La vie est comme une composition de musique, elle est toujours compliquée et c'est loin d'être aussi simple que dans les sims, la vie est comme une fleur, on finit tous par faner et on devient tous fripé, la vie c'est aussi comme Titanic, on coule parfois à cause des problèmes, sauf qu'il y a des personnes qui arrivent à refaire surface... Je peux vous assurer que j'ai déjà joué aux sims, très merveilleux à une époque pour ma part, déplacer son petit personnage, le faire manger, dormir, rencontrer des personnes, le faire coucher avec son partenaire pour ensuite avoir un gosse, se marier, avoir un travail, les sims c'est la vie... mais en moins compliqué ! Les fleurs, ma mère a passé son temps à les admirer, puis comme la plupart de ses rosiers, ma mère a fini par faner, elle avait beau se nourrir en vitamines et tout ce qu'il faut, elle était tout de même ridée par le temps... Titanic, un film que j'adore, sauf que je ne le dis pas à mes proches, ils me reprocheraient d'être le genre de fille cul-cul qui pleure devant un film aussi tragique, j'ai toujours souhaité que le héro ne meurt pas, qu'il survive, qu'il finisse par se marier avec l'héroïne, mais je rêve de trop... »

Chapitre 1. JE N’ÉTAIS PAS SEULE, J'AVAIS MA SOEUR.
Il y a parfois des exceptions... Comment ça des exceptions ? Un bébé qui ne naît pas tout seul, qu'il y en ait un deuxième, on appelle cela des jumeaux ou bien des jumelles, tout dépend du sexe des enfants et il arrive aussi qu'il y ait un petit garçon et aussi une petite fille, mais moi j'avais aussi une soeur. Elle était née un peu avant moi, mes parents étaient ravis. Il faut dire qu'ils ont peiné à nous avoir, ma mère avait même baissé les bras à une époque et sans s'y attendre, il y a eu un miracle, elle est tombée enceinte, elle ne s'était jamais imaginée avoir des jumelles. Ma soeur était nommée Julia-Penna Mancini et moi je fus nommée Charlie-Kelza Mancini. On a commencé à grandir, elle et moi nous étions inséparables, plus le temps avançait et plus on pouvait deviner que Julia était la jumelle la plus sage, celle qui voulait toujours s'instruire, la petite fille posée, aimant jouer avec ses poupées et à colorier. Moi j'étais perçue comme la petite rebelle, parfois ma mère me disait que je n'étais qu'un petit garçon manqué, pourquoi ? Car contrairement à ma soeur, je préférais jouer avec le petit voisin, un petit garçon, on adorait jouer avec des fusils en plastique, avec des petites voitures ou même à jouer avec des cowboys. Je ne voulais absolument pas changer, je m'aimais comme j'étais. L'avantage est qu'ainsi on savait me différencier de ma soeur, elle qui était toujours avec des petites robes qui souvent étaient roses, moi j'adorais avoir un simple petit t-shirt avec un jogging ou même un jean. Puis on est entré au lycée, un univers nouveau commençait pour ma soeur et moi, ma soeur est devenue très vite populaire, faisant même partie des cheerleaders, elle sortait avec le capitaine de l'équipe de base-ball. Moi, j'étais beaucoup plus simple, je n'étais pas populaire, ou du moins je l'étais juste parce que j'étais la soeur jumelle de la plus populaire du lycée, mais je me fichais de la popularité, j'avais moi aussi mon petit-ami, sauf que mon petit-ami était surtout connu pour les nombreuses infractions qu'il commettait, loin d'être un ange, il se droguait aussi, il organisait des soirées, qui finissaient toujours très mal. Mais ce n'est qu'un détail ! Sauf que contrairement à moi, ma soeur a réussi à se faire rapidement des ennemis, sa popularité était mal vue par beaucoup de gens, de plus elle commençait à ne plus être vraiment celle que je connaissais, elle devenait narcissique, insensible à ce que les autres lui disaient, elle aimait donner des ordres. J'étais complètement impuissante face à ça, je me disputais de plus en plus avec elle.

Chapitre 2. LA PERTE D'UNE SOEUR PEUT VOUS ANÉANTIR.
Mes parents commençaient à ne donner que de l'importance à Julia, elle gagnait des concours de violon, contrairement à moi, à une époque j'avais voulu apprendre à jouer de la guitare, mais j'avais arrêté car je ne supportais plus mon professeur, j'avais aussi tenté de faire du tennis, mais j'ai été renvoyée, car lors d'un match j'avais lancé ma raquette sur mon adversaire. Puis je me suis mise à faire du karaté, un sport souvent masculin, mais depuis le début j'ai toujours été ainsi, mais au moins ça a été le sport qui m'a plu, j'étais douée, très douée même. Sauf que mes parents ne s'intéressaient pas vraiment à ce sport, ils aimaient mieux m'engueuler au propos de mes notes, je ne m'intéressais pas à mes cours, j'étais intelligente, mais je ne voulais pas utiliser cette intelligence, je préférais la garder au chaud. Ma soeur attendait avec impatiente l'anniversaire de son petit-ami, tout le lycée était invité. Je ne voulais pas m'y rendre, la plupart des populaires allaient être là-bas, parler des victoires qu'ils ont eu tout au long de l'année et des filles ou des hommes qu'ils ont eu. Mais en bonne curieuse, je n'ai pas pu m'en empêcher, j'ai été à cette soirée. Alors que je m'ennuyais à mourir avec ma meilleure amie, j'ai remarqué ma soeur pleurer, malgré nos différents, je n'ai pas pu m'en empêcher j'ai tenté de la retenir avant qu'elle parte, elle m'a dit d'arrêter de me mêler de sa vie, puis elle est partie en courant, je ne comprenais pas la situation, j'ai été voir son copain qui semblait heureux, il était en train de danser avec une fille. Je lui ai demandé ce qu'il se passait et il m'a tout simplement dit, qu'il venait de casser avec Julia, car elle devenait insupportable. Je n'avais plus rien à faire à la soirée, alors je suis partie, ma soeur devait être rentrée, mais en arrivant, elle n'était pas dans sa chambre, j'ai compris qu'il se passait quelque chose, alors je suis partie à sa recherche. Je ne trouvais rien, je me suis assise à un banc, tentant de la joindre sur son téléphone portable, mais toujours rien. Puis j'ai entendu crier, j'ai commencé à courir jusqu'à la source du bruit, j'ai vu un corps au milieu de la route, je me suis précipitée, c'était elle... J'ai remarqué son cou, il était rempli de sang, son haut était complètement arraché, elle avait tenté de se débattre... J'ai appelé les secours, mais elle était déjà morte... Je n'ai pas réussi à appeler nos parents, j'étais dévastée.

Chapitre 3. PUIS ON FINIT PAR CHANGER.
J'ai du lui dire adieu, je ne parlais plus à personne, j'ai passé des heures dans sa chambre, je l'avais quitté dans de mauvaises circonstances, sur une dispute, ses derniers mots raisonnaient encore dans ma tête. Je voulais comprendre pourquoi elle m'avait dit ça, car je ne m'étais jamais réellement mêlée de sa vie. J'avais ouvert son journal intime, j'avais commencé à le lire, puis j'avais vu ce passage : « Ma soeur n'est pas comme moi, elle sait vivre librement, si seulement j'étais comme elle. Même mon petit-ami me dit d'être comme elle... Je ne sais plus quoi faire, j'ai tellement peur de devenir inintéressante. Surtout que depuis une semaine, j'ai l'impression que quelque chose d'étrange va se passer, je me sens suivie, mais je dois me faire des idées. » J'ai envoyé son journal intime à la police, après tout cela pouvait les aider. J'ai du me refaire une santé, j'étais presque devenue un zombie à force de ne plus manger, de ne pas dormir, ni sortir. J'ai décidé d'aller voir les proches de ma soeur, en particulier son ex petit-ami, il m'intriguait vraiment. J'ai eu une longue discution avec lui, d'ailleurs la dernière phrase qu'il m'a dit, m'a fait réagir : « Je crois que si tu aurais été plus féminine, comme ta soeur l'était, c'est toi que j'aurais choisi et non ta soeur ! » J'ai eu des remarques sur mon style vestimentaire, c'est vrai que depuis que je grandissais, je commençais à me dire que je devais changer, ma mère m'a demandé justement ce qu'on allait faire des affaires de ma soeur et j'ai donc décidé de les garder. Malgré que je comptais changer mon côté vestimentaire et abandonner mes vieux jeans, je resterais la même adolescente rebelle. Alors qu'à dix huit ans, je devrais m'occuper autrement, je préférais trouver le tueur de ma soeur. La police abandonnait les recherches, les indices manquaient de plus en plus. Ma mère est tombée en dépression, elle a du arrêter son travail. Mes parents voulaient quitter la ville, mais moi je voulais rester, afin de vraiment connaître l'auteur du crime de ma soeur, j'ai décidé de prendre un appartement, alors que eux ont changé complétement de continent pour aller au Japon. J'ai réussi à décrocher mon diplôme, puis je suis devenue coach sportif. Je ne me voyais pas devenir secrétaire ou même coiffeuse. Puis j'ai rencontré un homme, qui voulait avoir un coach sportif, je l'entraînais tout simplement, mais il a commencé à user de son charme avec moi, rapidement on s'est mis ensemble, une belle histoire commençait entre nous...

Chapitre 4. ON DÉCOUVRE UN JOUR CE QUI NOUS ENTOURE.
Il était normal, bien que je ne le voyais pas la journée, uniquement le soir... Je pensais qu'il avait donc un métier prenant. Mais un soir, je me suis disputée avec lui, mes recherches pour ma soeur avançaient, j'étais convaincue que ce n'était pas quelque chose d'humain qui l'avait attaqué. Il m'a violemment plaqué contre un mur, sa force me paraissait deux fois plus grande que la mienne, lui qui avait paru peu sportif pourtant. Il me mit une gifle, me disant que je devais arrêter cette enquête, car cela se finirait très mal pour moi. J'ai tenté de le repousser et j'ai remarqué, deux crocs sortir de sa bouche, j'ai poussé un cri, il m'a attrapé par les cheveux, plongeant ses crocs dans mon cou, j'avais tellement mal, je revoyais en flash la blessure de ma soeur. Un vampire ? Je réussissais à le repousser et je commençais à courir le plus vite possible, je me cachais. J'ai attendu et je ne l'ai pas revu, au petit matin je suis remontée à mon appartement, regardant la blessure sur mon cou, j'étais définitivement certaine, c'est un vampire qui avait tué ma soeur. J'ai commencé à faire des recherches sur l'homme que j'avais cru aimé, un mois avant la mort de ma soeur, il avait emménagé en ville, il était soi disant photographe de mannequin. Je réussissais à faire le rapprochement, ma soeur voulait être mannequin, il avait certainement voulu l'engager, sauf qu'après je n'avais aucune idée de ce qui avait pu se passer. Depuis, je tente de retrouver ce vampire, dernièrement j'ai vu à la télévision, une révélation qui a su me glacer le sang : la révélation des vampires au grand jour. Je reste assez sur mes gardes, mais à force de chercher des vampires, j'en ai trouvé et je dois dire que je me mets de plus en plus en danger. Mais j'ai remarqué qu'il y avait des vampires, qui n'étaient pas comme les autres... Je n'ai pas hésité à me renseigner sur les vampires, comment les tuer et tout ce qui peut s'en suivre. Il y a une semaine j'ai réussi à tuer un vampire et j'en suis presque fière. J'étais persuadée qu'il connaissait le vampire que je recherche, il n'a pas voulu me donner d'information, j'ai eu des blessures, mais je suis parvenue à le tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxicglam.forumactif.org
avatar


F O N D A T R I C E

Identity


Messages : 303
Inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: présentation nouvelle   Sam 10 Mar - 8:19


Ҩ Charlie-Kelza Mancini

citation

ζ Bite me, honey.
Je suis venu(e) au monde le 27 mai à Port Hudson et comme vous l'aurez donc deviner j'ai 24 ans. Mon surnom c'est celui que vous voulez. Je peux également vous dire que je suis célibataire et hétérosexuel par la même occasion. Que Dieu me préserve j'en suis fier. Bon sinon je suis issu(e) d'une classe sociale moyenne mais que voulez-vous, on ne choisit pas sa famille. Ah oui, sinon je suis coach sportif. Je fais parti(e) des we're children of gaya et donc comme vous l'aurez compris cela explique beaucoup de choses. Ah oui j'étais sur le point d'oublier ! Allez savoir pourquoi, mais il arrive que l'on me confonde souvent avec Mila Kunis. Les gens ont vraiment de la merde dans les yeux vous ne trouvez pas ?


ζ No fuckin' way !
sportive Ҩ impatiente Ҩ créative Ҩ jalouse Ҩ drôle Ҩ curieuse Ҩ intelligente Ҩ imprudente Ҩ déterminée Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ




Ҩ WTF are you doing here ?

Ici cette section est entièrement libre ! Parlez-nous de vous, votre nom ou pseudo, votre âge, de ce que vous pensez de Darkness Fever, si vous aussi vous êtes un cas social & comment vous êtes arrivés sur ce magnifique forum. Oui s'envoyer des fleurs n'a jamais fait de mal à personne et en plus ça regonfle l'égo. Vous devriez essayer à l'occasion. A côté ça combien de fois par semaine vous pensez nous rendre visite ? Dîtes nous aussi comment fonctionne votre petit esprit tordu qui sera plus qu'apprécié dans cette ville de débauche.

Citizen •WaR ©



Dernière édition par Toxic Glam le Sam 10 Mar - 8:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxicglam.forumactif.org
avatar


F O N D A T R I C E

Identity


Messages : 303
Inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: présentation nouvelle   Sam 10 Mar - 8:27


Ҩ Show me your teeth

« La vie est comme une composition de musique, elle est toujours compliquée et c'est loin d'être aussi simple que dans les sims, la vie est comme une fleur, on finit tous par faner et on devient tous fripé, la vie c'est aussi comme Titanic, on coule parfois à cause des problèmes, sauf qu'il y a des personnes qui arrivent à refaire surface... Je peux vous assurer que j'ai déjà joué aux sims, très merveilleux à une époque pour ma part, déplacer son petit personnage, le faire manger, dormir, rencontrer des personnes, le faire coucher avec son partenaire pour ensuite avoir un gosse, se marier, avoir un travail, les sims c'est la vie... mais en moins compliqué ! Les fleurs, ma mère a passé son temps à les admirer, puis comme la plupart de ses rosiers, ma mère a fini par faner, elle avait beau se nourrir en vitamines et tout ce qu'il faut, elle était tout de même ridée par le temps... Titanic, un film que j'adore, sauf que je ne le dis pas à mes proches, ils me reprocheraient d'être le genre de fille cul-cul qui pleure devant un film aussi tragique, j'ai toujours souhaité que le héro ne meurt pas, qu'il survive, qu'il finisse par se marier avec l'héroïne, mais je rêve de trop... »

Chapitre 1. JE N’ÉTAIS PAS SEULE, J'AVAIS MA SOEUR.
Il y a parfois des exceptions... Comment ça des exceptions ? Un bébé qui ne naît pas tout seul, qu'il y en ait un deuxième, on appelle cela des jumeaux ou bien des jumelles, tout dépend du sexe des enfants et il arrive aussi qu'il y ait un petit garçon et aussi une petite fille, mais moi j'avais aussi une soeur. Elle était née un peu avant moi, mes parents étaient ravis. Il faut dire qu'ils ont peiné à nous avoir, ma mère avait même baissé les bras à une époque et sans s'y attendre, il y a eu un miracle, elle est tombée enceinte, elle ne s'était jamais imaginée avoir des jumelles. Ma soeur était nommée Julia-Penna Mancini et moi je fus nommée Charlie-Kelza Mancini. On a commencé à grandir, elle et moi nous étions inséparables, plus le temps avançait et plus on pouvait deviner que Julia était la jumelle la plus sage, celle qui voulait toujours s'instruire, la petite fille posée, aimant jouer avec ses poupées et à colorier. Moi j'étais perçue comme la petite rebelle, parfois ma mère me disait que je n'étais qu'un petit garçon manqué, pourquoi ? Car contrairement à ma soeur, je préférais jouer avec le petit voisin, un petit garçon, on adorait jouer avec des fusils en plastique, avec des petites voitures ou même à jouer avec des cowboys. Je ne voulais absolument pas changer, je m'aimais comme j'étais. L'avantage est qu'ainsi on savait me différencier de ma soeur, elle qui était toujours avec des petites robes qui souvent étaient roses, moi j'adorais avoir un simple petit t-shirt avec un jogging ou même un jean. Puis on est entré au lycée, un univers nouveau commençait pour ma soeur et moi, ma soeur est devenue très vite populaire, faisant même partie des cheerleaders, elle sortait avec le capitaine de l'équipe de base-ball. Moi, j'étais beaucoup plus simple, je n'étais pas populaire, ou du moins je l'étais juste parce que j'étais la soeur jumelle de la plus populaire du lycée, mais je me fichais de la popularité, j'avais moi aussi mon petit-ami, sauf que mon petit-ami était surtout connu pour les nombreuses infractions qu'il commettait, loin d'être un ange, il se droguait aussi, il organisait des soirées, qui finissaient toujours très mal. Mais ce n'est qu'un détail ! Sauf que contrairement à moi, ma soeur a réussi à se faire rapidement des ennemis, sa popularité était mal vue par beaucoup de gens, de plus elle commençait à ne plus être vraiment celle que je connaissais, elle devenait narcissique, insensible à ce que les autres lui disaient, elle aimait donner des ordres. J'étais complètement impuissante face à ça, je me disputais de plus en plus avec elle.

Chapitre 2. LA PERTE D'UNE SOEUR PEUT VOUS ANÉANTIR.
Mes parents commençaient à ne donner que de l'importance à Julia, elle gagnait des concours de violon, contrairement à moi, à une époque j'avais voulu apprendre à jouer de la guitare, mais j'avais arrêté car je ne supportais plus mon professeur, j'avais aussi tenté de faire du tennis, mais j'ai été renvoyée, car lors d'un match j'avais lancé ma raquette sur mon adversaire. Puis je me suis mise à faire du karaté, un sport souvent masculin, mais depuis le début j'ai toujours été ainsi, mais au moins ça a été le sport qui m'a plu, j'étais douée, très douée même. Sauf que mes parents ne s'intéressaient pas vraiment à ce sport, ils aimaient mieux m'engueuler au propos de mes notes, je ne m'intéressais pas à mes cours, j'étais intelligente, mais je ne voulais pas utiliser cette intelligence, je préférais la garder au chaud. Ma soeur attendait avec impatiente l'anniversaire de son petit-ami, tout le lycée était invité. Je ne voulais pas m'y rendre, la plupart des populaires allaient être là-bas, parler des victoires qu'ils ont eu tout au long de l'année et des filles ou des hommes qu'ils ont eu. Mais en bonne curieuse, je n'ai pas pu m'en empêcher, j'ai été à cette soirée. Alors que je m'ennuyais à mourir avec ma meilleure amie, j'ai remarqué ma soeur pleurer, malgré nos différents, je n'ai pas pu m'en empêcher j'ai tenté de la retenir avant qu'elle parte, elle m'a dit d'arrêter de me mêler de sa vie, puis elle est partie en courant, je ne comprenais pas la situation, j'ai été voir son copain qui semblait heureux, il était en train de danser avec une fille. Je lui ai demandé ce qu'il se passait et il m'a tout simplement dit, qu'il venait de casser avec Julia, car elle devenait insupportable. Je n'avais plus rien à faire à la soirée, alors je suis partie, ma soeur devait être rentrée, mais en arrivant, elle n'était pas dans sa chambre, j'ai compris qu'il se passait quelque chose, alors je suis partie à sa recherche. Je ne trouvais rien, je me suis assise à un banc, tentant de la joindre sur son téléphone portable, mais toujours rien. Puis j'ai entendu crier, j'ai commencé à courir jusqu'à la source du bruit, j'ai vu un corps au milieu de la route, je me suis précipitée, c'était elle... J'ai remarqué son cou, il était rempli de sang, son haut était complètement arraché, elle avait tenté de se débattre... J'ai appelé les secours, mais elle était déjà morte... Je n'ai pas réussi à appeler nos parents, j'étais dévastée.

Chapitre 3. PUIS ON FINIT PAR CHANGER.
J'ai du lui dire adieu, je ne parlais plus à personne, j'ai passé des heures dans sa chambre, je l'avais quitté dans de mauvaises circonstances, sur une dispute, ses derniers mots raisonnaient encore dans ma tête. Je voulais comprendre pourquoi elle m'avait dit ça, car je ne m'étais jamais réellement mêlée de sa vie. J'avais ouvert son journal intime, j'avais commencé à le lire, puis j'avais vu ce passage : « Ma soeur n'est pas comme moi, elle sait vivre librement, si seulement j'étais comme elle. Même mon petit-ami me dit d'être comme elle... Je ne sais plus quoi faire, j'ai tellement peur de devenir inintéressante. Surtout que depuis une semaine, j'ai l'impression que quelque chose d'étrange va se passer, je me sens suivie, mais je dois me faire des idées. » J'ai envoyé son journal intime à la police, après tout cela pouvait les aider. J'ai du me refaire une santé, j'étais presque devenue un zombie à force de ne plus manger, de ne pas dormir, ni sortir. J'ai décidé d'aller voir les proches de ma soeur, en particulier son ex petit-ami, il m'intriguait vraiment. J'ai eu une longue discution avec lui, d'ailleurs la dernière phrase qu'il m'a dit, m'a fait réagir : « Je crois que si tu aurais été plus féminine, comme ta soeur l'était, c'est toi que j'aurais choisi et non ta soeur ! » J'ai eu des remarques sur mon style vestimentaire, c'est vrai que depuis que je grandissais, je commençais à me dire que je devais changer, ma mère m'a demandé justement ce qu'on allait faire des affaires de ma soeur et j'ai donc décidé de les garder. Malgré que je comptais changer mon côté vestimentaire et abandonner mes vieux jeans, je resterais la même adolescente rebelle. Alors qu'à dix huit ans, je devrais m'occuper autrement, je préférais trouver le tueur de ma soeur. La police abandonnait les recherches, les indices manquaient de plus en plus. Ma mère est tombée en dépression, elle a du arrêter son travail. Mes parents voulaient quitter la ville, mais moi je voulais rester, afin de vraiment connaître l'auteur du crime de ma soeur, j'ai décidé de prendre un appartement, alors que eux ont changé complétement de continent pour aller au Japon. J'ai réussi à décrocher mon diplôme, puis je suis devenue coach sportif. Je ne me voyais pas devenir secrétaire ou même coiffeuse. Puis j'ai rencontré un homme, qui voulait avoir un coach sportif, je l'entraînais tout simplement, mais il a commencé à user de son charme avec moi, rapidement on s'est mis ensemble, une belle histoire commençait entre nous...

Chapitre 4. ON DÉCOUVRE UN JOUR CE QUI NOUS ENTOURE.
Il était normal, bien que je ne le voyais pas la journée, uniquement le soir... Je pensais qu'il avait donc un métier prenant. Mais un soir, je me suis disputée avec lui, mes recherches pour ma soeur avançaient, j'étais convaincue que ce n'était pas quelque chose d'humain qui l'avait attaqué. Il m'a violemment plaqué contre un mur, sa force me paraissait deux fois plus grande que la mienne, lui qui avait paru peu sportif pourtant. Il me mit une gifle, me disant que je devais arrêter cette enquête, car cela se finirait très mal pour moi. J'ai tenté de le repousser et j'ai remarqué, deux crocs sortir de sa bouche, j'ai poussé un cri, il m'a attrapé par les cheveux, plongeant ses crocs dans mon cou, j'avais tellement mal, je revoyais en flash la blessure de ma soeur. Un vampire ? Je réussissais à le repousser et je commençais à courir le plus vite possible, je me cachais. J'ai attendu et je ne l'ai pas revu, au petit matin je suis remontée à mon appartement, regardant la blessure sur mon cou, j'étais définitivement certaine, c'est un vampire qui avait tué ma soeur. J'ai commencé à faire des recherches sur l'homme que j'avais cru aimé, un mois avant la mort de ma soeur, il avait emménagé en ville, il était soi disant photographe de mannequin. Je réussissais à faire le rapprochement, ma soeur voulait être mannequin, il avait certainement voulu l'engager, sauf qu'après je n'avais aucune idée de ce qui avait pu se passer. Depuis, je tente de retrouver ce vampire, dernièrement j'ai vu à la télévision, une révélation qui a su me glacer le sang : la révélation des vampires au grand jour. Je reste assez sur mes gardes, mais à force de chercher des vampires, j'en ai trouvé et je dois dire que je me mets de plus en plus en danger. Mais j'ai remarqué qu'il y avait des vampires, qui n'étaient pas comme les autres... Je n'ai pas hésité à me renseigner sur les vampires, comment les tuer et tout ce qui peut s'en suivre. Il y a une semaine j'ai réussi à tuer un vampire et j'en suis presque fière. J'étais persuadée qu'il connaissait le vampire que je recherche, il n'a pas voulu me donner d'information, j'ai eu des blessures, mais je suis parvenue à le tuer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxicglam.forumactif.org
avatar


F O N D A T R I C E

Identity


Messages : 303
Inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: présentation nouvelle   Sam 10 Mar - 8:49


Ҩ Antonio-Riley Calloway


ζ Bite me, honey.
Je suis venu(e) au monde le 4 avril à Charleston, en Caroline du sud et comme vous l'aurez donc deviner j'ai 25 ans. Mon surnom c'est ce que vous voulez. Je peux également vous dire que je suis célibataire et hétérosexuel par la même occasion. Que Dieu me préserve j'en suis fier. Bon sinon je suis issu(e) d'une classe sociale moyenne mais que voulez-vous, on ne choisit pas sa famille. Ah oui, sinon je suis policier. Je fais parti(e) des it's a gift from nature et donc comme vous l'aurez compris cela explique beaucoup de choses. Ah oui j'étais sur le point d'oublier ! Allez savoir pourquoi, mais il arrive que l'on me confonde souvent avec Paul Wesley. Les gens ont vraiment de la merde dans les yeux vous ne trouvez pas ?


ζ No fuckin' way !
charmeur Ҩ calculateur Ҩ malin Ҩ bagarreur Ҩ généreux Ҩ obstiné Ҩ prudent Ҩ joueur Ҩ social Ҩ curieux Ҩ persévérant Ҩ jaloux Ҩ franc Ҩ têtu Ҩ courageux Ҩ

Ҩ Show me your teeth

- Il a été abandonné à la naissance, à son adolescence il a voulu retrouver ses parents biologiques et il a appris qu'ils étaient morts quelques mois après sa naissance. Il n'a jamais voulu savoir pourquoi.
- Durant son adolescence il est tombé fou amoureux d'une jeune femme, elle l'a énormément fait souffrir, elle s'amusait de lui grâce à son charme, elle le trompait sans cesse, aveuglé par son amour pour elle, il n'y croyait pas, mais il a fini par la découvrir en train de coucher avec un autre, suite à ça il a quitté Charleston ainsi que sa famille adoptive.
- Il a rapidement découvert ses pouvoirs, il ne cesse de vouloir agrandir sa puissance au niveau de la magie, il est très curieux et il possède ainsi de nombreux grimoires.
-Il n'a rien contre les autres créatures magiques, mais il préfère tout de même se méfier.





Ҩ Relationship

Cette fille est complètement dingue, mais je l'aime tellement ; Elle recherchait quelqu'un pour l'aider à retrouver le vampire qui a tué sa soeur, elle recherchait un détective, sauf que je suis policier, j'ai donc décidé de prendre contact avec elle, elle m'a tout raconté sur la mort de sa soeur (voir ma fiche de présentation pour mieux comprendre). Je me suis dit que je devais l'aider, en plus elle est tellement déterminée. On a commencé à travailler sur cette "enquête" sauf qu'à la longue, j'ai commencé à l'apprécier de plus en plus, elle a un tel courage que je n'ai jamais vu sur aucune femme, même mes coéquipières ne sont pas comme elle. Nous n'étions plus que des connaissances, on était des amis, j'ai décidé de l'inviter à une soirée, qu'un ami organisé, on a énormément bu, bien rigolé, alors que je me suis proposée de la raccompagner chez elle, sur le chemin du retour alors que nous étions à pieds, je n'ai pas pu m'en empêcher, je l'ai attrapé par la main et je l'ai embrassé. Elle a répondu à ça par un autre baiser, nous avons terminé dans le même lit. Le lendemain, elle m'a dit que cela ne devait rien changer aux propos des recherches pour sa soeur. Je ne sais pas vraiment si elle a des sentiments pour moi, si j'ai bien compris une chose chez elle, c'est qu'elle ne dévoile pas ses sentiments facilement. Je continue donc de l'aider, parfois je la suis quand elle s'aventure dans des plans foireux, elle ne sait pas encore que je suis doté de pouvoirs, mais plus le temps passe et plus je me dis qu'il faut que je lui dise.

Citizen •WaR ©

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxicglam.forumactif.org
avatar


F O N D A T R I C E

Identity


Messages : 303
Inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: présentation nouvelle   Sam 10 Mar - 9:26


Ҩ Aleksander-Max Hopkins


ζ Bite me, honey.
Je suis venu au monde le 25 décembre à Port Hudson et comme vous l'aurez donc deviner j'ai 24 ans. Mon surnom c'est ce que vous voulez. Je peux également vous dire que je suis célibataire, mais j'aime toujours cette fille, depuis le lycée je ne l'ai pas oublié et hétérosexuel par la même occasion. Que Dieu me préserve j'en suis fier. Bon sinon je suis issu(e) d'une classe sociale moyenne mais que voulez-vous, on ne choisit pas sa famille. Ah oui, sinon je suis au choix (métier). Je fais parti(e) des the moon is my master et donc comme vous l'aurez compris cela explique beaucoup de choses. Ah oui j'étais sur le point d'oublier ! Allez savoir pourquoi, mais il arrive que l'on me confonde souvent avec Michael Trevino. Les gens ont vraiment de la merde dans les yeux vous ne trouvez pas ?


ζ No fuckin' way !
qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ défaut Ҩ qualité Ҩ

Ҩ Show me your teeth

Racontez ici l'histoire de votre personnage, que ça soit sous les traits d'un résumé, d'un rp ou tout simplement quelques détails à préciser pour que le protagoniste soit le plus fidèle possible à vos attentes.. et aux nôtres.





Ҩ Relationship

elle est mon premier amour, vais-je un jour l’oublier ? ; Au lycée ça avait été le coup de foudre entre nous, à l'époque elle était différente, elle ne pensait pas à sa féminité, mais malgré ça, je l'aimais, de plus à l'époque je n'étais pas sage, je me droguais, je séchais presque toujours les cours, je n'hésitais pas à chercher la bagarre avec les autres. Sauf que juste avant ma dernière année de lycée, le directeur a décidé de m'exclure de l'établissement, mes parents ont décidé de m'envoyer dans un pensionnat à Londres, c'était donc terminé avec Charlie. On a pensé que c'était mieux si on ne se parlait plus, ainsi on pourrait s'oublier plus facilement. Mais la tâche était compliquée, il y avait à Londres, des filles tellement belles, mais à chaque fois que j'en embrassais une, même quand je couchais avec l'une d'elle aussi, c'était à elle, à Charlie que je pensais. Et aujourd'hui encore, j'ai tout fait pour l'oublier, mais je n'y suis pas parvenu, j'ai pris contact avec l'un de mes anciens amis pour savoir ce que Charlie était devenue, et il m'a tout raconté au propos de sa soeur jumelle qui a été tuée (voir ma fiche pour mieux comprendre) et qu'elle était toujours à port Hudson. Je n'ai pas perdu une minute, j'ai fait mes valises et je suis retourné à ma ville natale. Sauf qu'en arrivant là-bas, alors qu'il faisait nuit, il y avait la pleine lune, j'ai été attaqué, le lendemain je ne me souvenais de rien. Voilà deux mois que je suis un loup-garou, depuis je n'ose pas approcher Charlie, car j'ai sans cesse cette peur de lui faire du mal, mais j'ai tellement envie de l'approcher et lui dire ce que je ressens.

Citizen •WaR ©

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxicglam.forumactif.org


Contenu sponsorisé

Identity


MessageSujet: Re: présentation nouvelle   

Revenir en haut Aller en bas
 

présentation nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
toxic glam ♥ :: Les forums :: Les présentations-